L’institut national de la Jeunesse et des Sports ( INJS ), a été le théâtre de la 1ère Journée d’initiation et d’encadrement des populations à la pratique des Loisirs traditionnels, ce samedi 5 novembre. Une véritable incursion dans le florilège d’une cinquantaine d’activités ludiques authentiques de nos terroirs autour de la thématique » Jeux traditionnels, facteurs de cohésion sociale « . Une occasion idéale pour la Directrice générale des Loisirs du Ministère du Tourisme, Mme Isabelle Anoh, au nom du Ministre du Tourisme, Siandou Fofana, d’inviter les populations, notamment les associations féminines, de jeunesses, de Séniors, en plus des 10 clubs de jeux traditionnels dans les établissements scolaires récemment installés et les étudiants en Master Option Loisirs de l’INJS , de s’approprier lesdits jeux endogènes en tant loisirs sains et à forte valeur ajoutée éducative et d’appartenance socioculturelle en tant que divertissement.

Et la Directrice générale des Loisirs d’indiquer que cette Journée d’imprégnation et de démonstration constitue le dernier virage des activités de valorisation et de promotion des Jeux traditionnels avant la grand-messe à eux dédiée : » Le Festival national des Jeux traditionnels « . Dont Adzopé, la capitale de la région de la Mé , sera l’épicentre les 18 et 19 novembre. Aussi, pour Mme Isabelle Anoh, la valorisation et la vulgarisation des activités de loisirs tradionnels est une réponse pragmatique à la polémique des phénomènes d’acculturation et la dépravation des mœurs des jeunes et moins jeunes. C’est pourquoi, au regard des résultats de l’enquête socio-anthropologique menée depuis 2017 par les experts de sa Direction générale, plusieurs activités menées et en cours, prouvent les bénéfices en matière de socialisation par la pratique des Loisirs traditionnels.

Avec, à la clé, leur numérisation pour épouser l’air du temps et contribuer à une visibilité renforcée de la destination ivoirienne, en matière de tourisme de loisirs.

Il est revenu à Pr Emmanuel Gala Bi Tizié, Directeur de la Formation, de la Valorisation et de la Promotion des Jeux traditionnels d’expliquer les fondements de l’importance de la pérennisation des activités ludiques ancestrales pour l’édification du citoyen de demain. D’où la vision du ministre Siandou Fofana de nouer ce lien inter-générationnel par la pratique des Jeux au sein des lycées et collèges. D’où l’incubation de 10 clubs tout le mois d’octobre au profit de plus de 1000 élèves. Au plan de la typologie des jeux traditionnels, elle fait un maillage du territoire national et compte des jeux d’adresse, de stratégie, à caractère sportif, de culture générale etc. (abidjan.net)